Le nouveau-né …

 

C’est là …

Je sens le frémissement de ton réveil

Ta présence à la vie, si dense et légère à la fois

Impression d’expansion

Comme si la cage thoracique allait exploser

Ses propres limites d’os et de chair

 

Attention…

Comme on veille le souffle ténu

D’un tout petit enfant à peine sorti du ventre de sa mère

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Le nouveau-né …

  1. bleuemarie dit :

    Toute la force de la vie dans un bourgeon si petit…comment ne pas s’émerveiller

    J'aime

  2. michema dit :

    Oui… -)

    Belle journée à toi Mariebleue

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s