Le mensonge

Ma mère devenait infiniment attentive, et présente

Lorsque nous étions malades

C’était une récompense d’être alité avec de la fièvre

Pourtant je n’aimais pas être malade

Je n’aimais pas non plus cette sollicitude passagère

Je regardais cela et c’est ainsi que je compris

Combien la peur de perdre l’objet de désir

Influence les comportements

Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucun espoir, alors la colère

Première phase du processus de deuil

Cela n’est pas amour, chantait la voix en moi

 

Surtout ne faire grief à personne

Toutes des victimes innocentes

Du mensonge organisé autour de fragments de vérités

Des rayons de lumière qu’il faut savoir laisser traverser

 

Krishnamurti racontait cette parabole :

Un ange marchait sur le chemin en compagnie du diable

Devant eux, un homme se penche et ramasse un éclat de vérité

L’ange dit au diable : « Vous, voici mal ! »

« Mais non, répond le diable, je vais l’aider à l’organiser. »

 

8 commentaires sur “Le mensonge

  1. Bonjour Miche,

    Je comprends très bien l’idée générale de ton article …
    Là où je ne suis pas d’accord, ou que je comprends pas, c’est l’exemple de la mère …
    Je ne pense pas que ce soit juste une question de sollicitude passagère, ou la peur de perdre l’objet du désir…Je trouve ça tellement rationnel, dit ainsi…. l’instinct maternel, c’est plus que ça. Ne crois-tu pas ? ….et je me permets de parler en connaissance de cause ….
    Je sais aujourd’hui, que j’ai aimé , et que j’aime mes enfants d’un amour inconditionnel …!

    Quai Becs ….xxx
    Tendresse

    Manouchka

    J’aime

  2. michema dit :

    Merci Manouchka, j’aime ta franchise, elle permet d’aller plus loin dans la compréhension. C’est assez rare… ceux qui osent dire, o)))
    Tu vois, les mots de ce billet reposent sur le souvenir d’une petite fille, témoin toujours d’un monde qui lui semblait tellement étrange, où sans cesse se disait : « Cela n’est pas amour … ».
    Elle vient m’interpeller dans mes compréhensions du moment, éclairer des événements, ici, ceux de la grande vieillesse de ce couple parentale. C’est pas gai, plein de peurs, de reproches, d’attentes, etc. C’est assez courant, et cela se présentera aussi longtemps qu’il sera nécessaire pour voir, au-delà des ressentis et des idéaux.

    L’amour inconditionnel, te dire ce que j’en comprends qui ne fait pas vérité absolue.
    Sans attente, il brûle toutes les peurs, révèle l’éphémère de la forme, le lien éternel. Energie première, il est l’essence de l’existence en toutes ces formes passées et à venir. Ni on le reçoit, ni on le donne, il Est. « Inconditionnel » : ce qui ne dépend d’aucune condition, être mère est une condition du vivant.
    L’instinct maternel si puissant, est au service du maintient de la forme vivante, il réveille dans la femme toutes sortes de pulsions aussi les agressives pour la défense de son petit. Cette forme de l’amour demande sans cesse à être et aussi à être dépassé.

    Je t’embrasse amie.

    J’aime

  3. Manouchka dit :

    Oui…tu as raison cet amour demande sans cesse à être dépassé …
    Nos enfants ne répondent pas toujours à l’idéal qu’on avait pensé pour eux …
    Je te dis cela sous toutes réserves car je n’ai jamais dit à mes enfants :  » Plus tard tu devrais ..e.tc…..
    J’ai dû vivre beaucoup de détachement face à eux ….Ce fut difficile mais je suis heureuse que ça se passe comme ça…
    Tu sais Miche , j’ai été et je suis encore une mère qui est à l’écoute…beaucoup …
    Ce n’était pas rare que nous faisions des petits conseils de famille …J’avais créé un petit cahier …avec leurs idées…Ils pouvaient s’exprimer sur tout, vraiment tout…Leurs insatisfactions, les changements qu’ils souhaiteraient que nous fassions comme parent ..etc….Proposer des activités, des sorties…etc…
    Un peu dans le style  » Les enfants de Summerhill  » ….J’ai été marquée je crois par ce livre…
    Oui, il y a l’instinct maternel au service de la forme vivante….Mais j’aime aussi leurs âmes…
    Quand il y avait eu de la chicane dans le jour, le soir je parlais à leurs âmes
    avant de dormir …Je leur demandais de les réconcilier … Et ça marchait …
    Encore aujourd’hui, je le fais et ça marche toujours …

    Je suis consciente aussi que je suis une perfectionniste….Je voulais être une mère parfaite…Est-ce l’ego ? …J’assume ….Peu importe…Comme on dit en québécois :  » J’ai fait une bonne job  »….

    Je te cite :
    Sans attente, il brûle toutes les peurs, révèle l’éphémère de la forme, le lien éternel. Energie première, il est l’essence de l’existence en toutes ces formes passées et à venir. Ni on le reçoit, ni on le donne, il Est. « Inconditionnel » : ce qui ne dépend d’aucune condition, être mère est une condition du vivant.

    Encore là….J’ai CHOISI d’être mère ….Cela ne m’a pas été imposé, ou parce qu’il fallait que …
    _________________________________________________________________

    Chère Miche, au début de ton commentaire tu fais référence à ton vécu …Merci de ce partage …À la lumière de ce que tu dis…Je comprends beaucoup de choses….

    Je t’embrasse ma frangine de là-bas….
    Quai Becs
    Manouchka

    P.S. …..Je vais lire Act I

    J’aime

  4. michema dit :

    Merci à toi, de prolonger cet échange…
    Je suis bien d’accord avec toi, assumer pleinement ce que nous avons fait… nous avons fait au mieux avec ce que nous étions, il en est ainsi pour tous.
    Aujourd’hui encore, il en est ainsi.
    o)))

    J’aime

  5. michema dit :

    « Encore là….J’ai CHOISI d’être mère ….Cela ne m’a pas été imposé, ou parce qu’il fallait que … »

    Là voilà, ta réponse… o)))

    J’aime

  6. bleuemarie dit :

    assez d’accord en fait sur cet aspect : la peur de perdre renforce l’amour, le désir….

    Ce n’est pas d’hier , l’amour est manque disait Platon….c’est le désir de combler ce manque qui provoque l’intérêt….
    pour ce qui est de l’amour maternel, je crois sincèrement que toute notre civilisation nous pousse à le préserver, à le faire naitre, mais qu’il n’est absolument pas naturel. J’ai 3 enfants qui sont ma joie, mon bonheur, ma voie et je ne pense pas que l’amour que je leur porte est intuitif – il est conscience, responsabilité,

    Sur ce.
    c’est l’heure d’aller reposer mes yeux
    Bonne nuit 🙂

    J’aime

  7. michema dit :

    Je me demande si amour et désir sont mêmes choses ?
    Il me semble que le désir exacerbé, qui ne trouve pas à finir, condamne l’amour.
    Mais encore il faudrait entendre ce qu’est aimer… pour chacun de nous…

    Par exemple l’instinct maternel existe chez nos cousins les animaux… cela fait-il ce qui se dit être « amour maternel » ?

    Bon dimanche à toi, Marie.

    J’aime

  8. E’ l’istinto materno e l’amore che si nutre per i figli che fa agire i genitori nel modo giusto quando i figli sono bambini o ragazzi. Complimenti alla genitrice.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s