Ostabat

Le 06 Juin 1999

Dimanche. Sauveterre n’est plus sous la pluie, découvrir la ville ? Sans hésiter, je reprends la route.

A St Palais, je mange près de l’église. Les Pyrénées au loin, sous mes pieds je sens la montagne pousser. La pluie revient, gentiment, le K-way suffit.

Une dame qui revenait de la messe m’invite à prendre le café. Ca sent bon dans la cuisine. Elle me parle du temps qui est encore menaçant. « Le temps, je le prends comme il vient, mais je regrette à cause des paysages si beaux… ».
Elle m’embrasse.

Au loin, un sentier gravit une pente tellement raide que cela semble impossible. « Te plains pas ! C’est dur, mais tu pourrais avoir ça à grimper ! ».

Je stoppe net, tout s’arrête, je sais ! C’est le chemin qu’il va me falloir emprunter, impossible de vérifier d’ici, mais l’intuition est si forte.
En bas de l’impressionnante montée, comme au bord d’un précipice, puis oubliant de penser, se mettre en route : « Si tu réussis à franchir celle là, sûre tu pourras faire face à toutes les autres difficultés. Va, poursuis ton chemin, que rien ne t’arrête ! ».
A mi côte, une pose s’est imposée, le cœur cognait fort emplissant la tête du son du tam-tam, puis repartir à pas lents, et réguliers.

Au sommet, un pâturage où paissent les vaches en toute liberté, une chapelle qui résiste à tous les vents, c’est ailleurs ! Un ailleurs qui se laisse toucher, et qui pénètre l’antre, c’est doux, grand, libre…
De nombreux pèlerins sont passés là et ont laissé de non moins nombreux messages sur le livre d’or. Longtemps je les lis, des visages apparaissent, des souffrances et des joies, tant d’espoir jeté au ciel. Envie de passer la nuit en ce lieu, de rester encore un peu, mais à pas lents et réguliers, je me remets en chemin et arrive au gîte.
Le village d’Ostabat est de vieilles pierres, de ruelles, d’escaliers. Je devais y trouver foule, en ce gîte,  le chemin de Vézelay y rejoint celui du Puy-en Velay. Hier, demain, mais pas ce soir, il n’y a qu’un couple.

L’ambiance est assez froide, ces pèlerins sont polis, la politesse est bien une mise à distance.
Le soir venu, le propriétaire du gîte est venu, en même temps qu’il encaisse le montant de l’hébergement, il offre des œufs frais de ses poules. Un peu de chaleur dans ce logis.

6 commentaires sur “Ostabat

  1. Drenagoram dit :

    Un Livre d’Hors pour suivre tes Lignes , Le Long d’un Lent Chemin de Croix ,
    Ainsi se Forge l’Anneau d’une Foi , dans la Conquête d’un Brin d’Estime ,
    Sans renoncer a Prendre les Cimes , comme vains repères ouvrant la Voie ,
    Vers Ostabat s’en vont tes Pas , Où ton Coeur Bat , Voûte est Sublime.
    ~
    NéO~
    ~
    Becs en Partage 😉

    J'aime

    • michema dit :

      Lol, ton langage reste encore mystérieux pour moi…
      Se laisser toucher par le rythme, en un sourire
      De becs en becs, o))))
      Merci à toi

      J'aime

      • Drenagoram dit :

        levant le Voile sur l’Onde des Mots ,
        Un Brin d’Explication s’impose ,
        Pour en Chemin suivre ton Echo ,
        En Tant que Pélerin , au Nom de la Rose.
        ~
        Un Livre d’Hors pour Suivre tes Lignes :
        En Références aux Messages laissés par les Voyageurs.
        ~
        Le Long d’un Lent Chemin de Croix :
        La Grande Montée s’apparente au Chemin de Croix du Christ.
        ~
        Ainsi se Forge l’Anneau d’une Foi :
        En surmontant la difficulté , le pélerin prend confiance en Soi
        ~
        Dans la Conquête d’un Brin d’Estime :
        Se Surpasser en restant Humble permet de franchir un Palier ,
        Sans Fausse Modestie , une Valeur n’est jamais nulle .
        ~
        Sans Rennoncer à Prendre les Cimes :
        La Voie la Plus Ardue se franchit pas à pas , cette démarche ouvre un monde de Possible
        ~
        Comme Vains repères ouvrant la Voie :
        Ces Nombreux Sommets restent vains en Soi, la Quête du Graal est d’Abord en l’Esprit
        ~
        Vers Ostabat s’en Vont tes Pas :
        Tu ne perds pas de Vue ton Objectif .
        ~
        Où ton Coeur Bat , Voûte est Sublime :
        Quand le Corps aide l’Esprit , a Ouvrir l’Horizon , la Nature apparait en ses Détails Infimes.
        ~
        NéO~

        Becs à l’Hors et Sage Lendemains 😉

        J'aime

      • michema dit :

        Lolllllllllll, merci à toi.

        J'aime

  2. Manouchka dit :

    Tu écris si bien Miche…cette pente …Ouf ….( sourire )
    Oui…ça devait être émouvant de lire les messages du livre d’or …
    Tous ceux qui sont passés là …avec les mêmes doutes…les mêmes zones sombres et celles de grand lumière…les mêmes lâcher prise…
    Merci mon amie pour toute cette générosité …!

    Belle soirée de dimanche …
    Tendresse
    Manouchka

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s