Vers une agriculture du non-agir

Le Comptoir

« Il semble impossible de trouver une manière plus simple de cultiver. » Avec la méthode de Masanobu Fukuoka (1913-2008), voici quasiment revenu le temps béni du jardin d’Éden, où les fruits poussent tout seuls, sans travail humain. Fantasme ? Utopie ? Bien au contraire ! Dans « La Révolution d’un seul brin de paille », publié en 1975, le microbiologiste japonais reconverti en paysan expose sa pratique d’une agriculture naturelle, basée sur un interventionnisme minimal pour préserver les équilibres de la terre. Consterné par les ravages de l’agriculture chimique moderne et persuadé qu’un surplus de science ne réparera pas les dégâts qu’elle a elle-même causés, il prône une agriculture simple et modeste, traduction pratique d’une philosophie de retour à la nature. Et obtient des résultats spectaculaires qui font des émules.

Cet article a été initialement publié dans le premier numéro de La Revue du Comptoir.

S’il a un jour troqué sa blouse blanche pour…

View original post 1 607 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s