De la relation (14)

– Que me diras-tu encore concernant l’attachement ?

 

– Ce que je voudrais dire ? C’est que l’attachement masque certains mouvements de conscience en cette intériorité. Mais il ne masque pas tout, bien heureusement.

On peut faire l’expérience de l’intériorité tout simplement parce que l’attachement, comme les autres « sentiments », n’est pas continu.

On n’est pas dans l’attachement d’une façon linéaire.

 

– Alors laisser ces trous dans le filet

Qui retient ce monde, le nôtre

Illusoire et éphémère

Les laisser nous dire

La beauté de cet au-delà

Où même le souvenir du manque

Disparaît comme brume

Sous la caresse du petit matin

Quand le soleil passe l’insolente

Muraille

Comme une vague immense

Qui emporte tout sur son passage

Un allegro s’élève là, le cœur exulte.

4 commentaires sur “De la relation (14)

  1. Antony'M 37 dit :

    J’aime beaucoup votre article !
    Bonne journée à vous
    Tony

    Aimé par 1 personne

  2. michema dit :

    Que la votre soit belle aussi, Antony… merci.

    J’aime

  3. Aldor dit :

    Oui. Tout n’est pas dans le tout ou rien. Il y a du et et non seulement du ou.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s