Plume d’Éveil – De la relation (23)

Notre relation est comme celle du conteur à l’enfant, je te parle de moi comme ce voyageur te décrirait son périple, les pays qu’il a traversés.

Parfois ils s’allument dans le fond de tes yeux ces pays, parfois tu le les comprends pas, tu ne veux pas accepter qu’ils soient bien réels.

Tu me reçois dans ton jardin, dans ta maison et ta cour et je me mets à parler. Je te raconte cette vallée où les fleurs sont de toute beauté et où le blé mûr porte déjà le goût du pain qui cuit au four. Je te parle de cette fontaine entre déserts et montagnes pelées où le chant de la corde qui descend le seau suffit à désaltérer l’assoiffé, à un point qu’on en oublie le besoin de l’eau.

Je te parle d’une arithmétique qui ignore toutes les opérations et par conséquent pour toute somme tentée ne se produit qu’un résultat, toujours le même qui est égal à un.

Je te parle d’une cour d’école où les enfants courent en ignorant la peur de ce qui vient.

10 commentaires sur “Plume d’Éveil – De la relation (23)

  1. Antony'M 37 dit :

    Très bonne année 2018 pour vous Michema.
    Prenez soin de vous
    Tony

    Aimé par 1 personne

  2. charef dit :

    Bonne et heureuse année.

    Aimé par 1 personne

  3. marieliane dit :

    Michema je vous souhaite une bonne année d’amitiés de sourire et de bonheur.

    Aimé par 1 personne

  4. Bonne Année 2018 Miche…
    Je te souhaite plein de petits et grands bonheurs…
    L’Abondance dans tout …!

    Amitiés
    Madeleine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s