Plume d’Éveil – De l’animal et de l’homme

Ce matin je me suis assis entre deux arbres… J’ai déplacé mon regard de gauche à droite et il m’apparut évident que même en restant là des jours, des mois, des années, devant un paysage figé comme dans un musée, je ne saurais faire l’inventaire de toutes ces choses autour de moi.

Et pourtant, pourtant… ces fleurs et insectes, ces nuages et gouttes d’eau, ces brins d’herbes et grains de terre, ces plantes et arbustes, ces milliards de vie et la mienne, m’ont semblé comme un papier peint collé sur un mur, ce mur s’étalait à l’infini plongeant ses racines dans mon esprit sans doute.

Il y avait une porte, puis une autre porte encore, en fait le mur était un assemblage de portes, toutes avaient leur poignée et leur trou de serrure et point de clé.

Un hennissement me réveilla de ma torpeur, et je vis un cheval blanc galoper vers moi, lorsqu’il passa tout près de l’endroit où je me tenais il poussa à nouveau son cri de défi, et je compris ce qu’il me dit :

Je suis le porteur de clés !!!! Le monde est au-delà !!!!

6 commentaires sur “Plume d’Éveil – De l’animal et de l’homme

  1. Kleaude dit :

    Wow! Magnifique. Saisir le beau du présent…apprendre à définir le futur…. Aspirer à y trouver son chemin….

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s