Plume d’Éveil – De l’animal et de l’homme (1)

A mon maître « nuage blanc », un jour d’éveil.

La terre tremble sous moi

Et fait vibrer mes os

Comme les cordes d’une harpe

 

Un nuage blanc martèle le sol dans son vol

Et mon âme suit la danse de ses sabots

Trois hirondelles nagent dans l’azur

Sa méduse crinière capture le silence

 

Il vient vers moi et me dévisage

J’ouvre mes mains en offrande à ses naseaux

Je sens mon identité odoriférante

Passer dans son sang jusqu’au cœur

 

Il m’appelle et me défie de savoir qui je suis …

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s