à l’insu

à Zak Kostopoulos

OULAVIESAUVAGE

à Zak Kostopoulos

Ta mort a été filmée

sur un téléphone portable

de 10 ou 15 euros

jetable

et les images

les dernières images de toi

sont de mauvaise qualité :

grains sales

pixels gras

comme si ta mort était d’abord passée de mains en mains

avant d’arriver jusqu’à nous.

Tu avais sur toi

un briquet

et ta carte.

Certains meurent

en ayant conscience de mourir

mais peut-être n’y as-tu pas cru, toi,

as-tu refusé d’y croire

jusqu’à la fin ;

j’espérais

que tu étais effectivement « au moment des faits »

ce toxicomane chargé qu’ils t’accusaient d’être

(ce qui justifiait, à leurs yeux,

ta mise à mort)

pour que cette violence-là t’ait été épargnée ;

te voir mourir,

te savoir mourir de cette façon —

mais ce n’est pas le cas,

ce n’est malheureusement pas le cas :

les examens toxicologiques

publiés un peu plus d’un mois après ta mort

montrent que tes veines…

Voir l’article original 189 mots de plus

Publicités

Un commentaire sur “à l’insu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s