Plume D’Eveil – De la souffrance (7)

– Pourquoi je vais vers les autres ? C’est difficile de le savoir, ne sont-ce pas eux qui viennent vers moi ? Car là aussi j’ai espoir que ce ne soit pas décision de mon esprit, j’ai bon espoir… (Sourire)

Tout petit, je le faisais déjà. Non ce n’est pas pure générosité, ni pure compassion et parfois j’en suis gêné, j’aimerai parfois pouvoir penser que ce n’est qu’une tendance compassionnelle produite de mon être. Il y a un instinct en moi que je ne peux apprivoiser, étudier, connaître, juste le voir se manifester ici ou là. Imagines-tu Michelle combien de fois par jour je me pose la question : mais Ron aimes-tu les gens ?

C’est affreux comme je ne parviens pas à répondre simplement à cette question. Une minute je les aime, la suivante je les hais. Je suis coincé dans les paradoxes. Ils sont à la fois la toile d’araignée sur laquelle je vis et les pièges qui me sont tendus en permanence.

Si j’aimais les gens, chercherais-je un autre passage ? Car ce n’est pas d’eux qu’il s’agit en vérité mais de leurs souffrances. Le bon médecin aime-t-il les malades qu’on lui amène ? Non, bien-sûr, ils les aimeraient sains et non couverts de pustules.

Et le médecin lui-même qu’est-il ? Un patient certainement lui aussi, un malade qui voit un peu plus les bouts de son mal.Un malade qui voudrait dire à ses semblables : Mais regardez ! C’est là qu’est figé le dard !! Mais ne le voyez-vous pas ?

J’entends une plainte d’abord. Alors je tourne la tête. Je laisse se diffuser la plainte en moi, pour la sentir, c’est cela le sens du mot « comprendre ».

Mon corps doit l’analyser, car il ne suffit pas de connaître la souffrance, il me faut surtout mesurer la soif de guérir. Celle-ci n’apparaît pas dans les mots du souffrant, elle remonte de certains de ses organes.

Si cette soif n’est pas là, je passe mon chemin. Car je ne prétends pas soigner l’homme, l’individu. C’est moi-même que je veux atteindre et l’espèce à travers notre échange, s’il se peut. Lui et moi nous devons agir pour l’espèce. La nature ne s’intéresse pas aux individus. L’individu participe, et tout se fait autour de lui, mais ce n’est pas lui qui est la cible.

L’absence de souffrance est aussi absence de connaissance, le monde se construit sur la souffrance, c’est elle qui garde en elle la marque de tous les défis, leur sens aussi.

Je m’intéresse donc aux souffrances pour les connaissances qu’elles peuvent nous livrer, je les presse pour en faire sortir ce jus.

Mais pourquoi ?

Je veux croire que c’est la réponse à un vieil instinct, si ce n’est pas cela, il ne reste rien qui vaille qu’on s’y intéresse. Un instinct ! Donc une mission ! Pour moi le seul fait de vivre représente une mission, à tous, la vie nous est donnée pour accomplir une œuvre. Les instincts sont des missions programmées en nous par la nature, par l’intelligence du monde.

Quand je te disais que je me sentais missionné Michelle, tu pensais sans doute, que je devais me sentir bien particulier. Mais non, nous sommes tous des missionnés. Voilà qui me ramène à un rang plus modeste, n’est-ce-pas ?

5 commentaires sur “Plume D’Eveil – De la souffrance (7)

  1. colettedc dit :

    Comme mon like ne fonctionne pas ou plus sur mon blog, J’ ❤ ! Ainsi !
    Bon week-end Miche !

    J’aime

  2. Kleaude dit :

    Bonjour Michèle

    Que voilà un principe essentiel: « L’individu participe, et tout se fait autour de lui, mais ce n’est pas lui qui est la cible. » Malgré notre unicité nous n’existons que par l’ensemble.

    Je dois toutefois encore réfléchir sur cette affirmation: « Pour moi le seul fait de vivre représente une mission, à tous, la vie nous est donnée pour accomplir une œuvre » Celle-ci me confronte. Je dois cheminer. J’ai pour ma part tendance à associer à de l’orgueil la prétention des humains à s’octroyer une mission en ce bas-monde. Mais si j’octroie cette mission à tout ce qui existe, alors je rejoins cette ligne de pensée.

    En fait, l’important est d’y cogiter…..

    Mes salutations

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Miche
    J’aime particulièrement ce chapitre qui fait écho à mes propres questionnements…
    Merci…Bon weekend
    Amicales pensées…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s