Plume D’Éveil, Du mental (11)

– Je me disais que l’attention condamne les questions.

 

– L’attention ne condamne rien, elle révèle l’essentiel, autant que l’essentiel la révèle.

 

– En fait, je ne connais rien de l’attention ! Comment pourrai-je connaître quelque chose qui m’échappe sans cesse.

 

– Elle, te connaît… (Rire) ça suffit ! Toi, tu dois te convaincre toi-même par l’expérience que les sens ouverts, grands ouverts, t’apporteront infiniment plus de connaissance que la gamberge.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s