Apprendre …

Apprendre… ce n’est pas retenir

Car alors on ne fait que répéter

Rendant sourd et aveugle

Puisqu’alors le contact direct

Aux choses de la vie ne se fait pas

 

On n’apprend pas à apprendre

Juste on ose l’inconnu

Comme l’enfant, ses premiers pas

Il lui faudra bien

Lâcher la main

Et qui peut savoir

Ce qui l’aidera ?

 *

Acte I

 

L’humanité, est

Eternelle enfance

Une ligne du temps

Un étage dans le rêve

Qui se déploie en strates

 

Je n’ai pas aimé

Cette incarnation

Dès les premiers instants

Le premier contact

Comme si, un autre choix aurait pu se faire…

 

Je n’ai pas aimé l’enfance de cette vie

Non pour des conditions particulières

Mais pour ce qu’est  cette couche dans sa globalité

 

Je reconnais cela, souvent, chez les enfants

Et même dans  l’enfant de l’ombre des adultes

Cette position du témoin                   

Deux grands yeux ouverts

Sur ce monde

Sans comprendre

Etrangers parfaitement

 

Mais voilà, être né là

C’est bien qu’il faille y faire

Quelque chose…