COUP DE COEUR : Photography Mikko Lagerstedt

Capteur de Rêve Magazine - Photographie

Son nom est Mikko Lagerstedt; Il est photographe autodidacte de la Finlande. Il est  attiré dans la photographie de nuit et atmosphérique et il aime capturer des paysages finlandais simplistes.

Son voyage a commencé  la première fois en Décembre 2008 et dès les premiers instants; il est tombé amoureux de la photographie. Il aime créer visuellement et émotionnellement des images captivantes et son but est de capturer le sentiment qu’ il avait quand il a pris la photo.

Ses Liens :

Gallery Photo

FaceBook

FaceBook Perso

MATÉRIEL PHOTOGRAPHIQUE :

Il a actuellement deux caméras Nikon D800 et Ricoh GR .
Avec D800 ,il utilise ces lentilles:

  • Nikon 16-35 mm f / 4,0 VR
  • Samyang / Rokinon 14 mm f / 2,8
  • Sigma 50 mm f / 1,4
  • Nikon 70-300 mm f / 4.5 à 5.6 VR

Autres accessoires

  • iPhone 5s 64 Go , pour insta-photographie
  • B + W densité neutre Filtres pour une longue exposition
  • Nikon MB-D12…

Voir l’article original 75 mots de plus

Publicités

171104 cobra

fapeyla

tu te réveilles dans la cave avec tes puces
les puces sont tes amies
le concierge est ton ami
il te donne une bombe anti-puces. Il te dit : il nous faut faire le traitement tous en même temps. Tu la mets au milieu de ta pièce. Tu appuies sur le bouchon cranté et tu t’en vas. Au bout de trois heures c’est bon. Il n’y a plus de puces
tu prends la bombe et retournes dans la cave. Tu la mets directe à la poubelle. Tu t’en fous des puces

tu retournes à la place de l’olive. Tu as de l’argent. Tu commandes un café. Tu joues à respirer la lumière. Tout le monde joue à des trucs, à des trucs convenus. Toi tu respires la lumière. C’est assez bien. C’est frais. C’est vivifiant. C’est satisfaisant. Tu ne comprends pas pourquoi tout le monde ne joue pas à respirer la…

Voir l’article original 176 mots de plus

Fotografia – Le visioni oniriche di Peikwen Cheng

Barbara Picci

Con enorme giubilo scopro Peikwen Cheng (1975), fotografo di origini cinesi ma di Peikwen Chengadozione americana che ha iniziato la sua carriera nel design. Nel 1997, infatti, si laurea alla Stanford University, acquisendo una laurea in Product Design e successivamente vince numerosi premi come il riconoscimento Industrial Design Excellence e un brevetto di design dalla società americana.
Poi a un certo punto ha scoperto la sua passione per la fotografia con una forte vocazione per il surreale e il bianco e nero. La sua serie più famosa è « Lost & Found« , realizzata in 13 anni in cui ha viaggiato per il mondo in cerca di ispirazione.
Peikwen ChengI suoi scatti sono onirici e le atmosfere fumose e dense di mistero. La sensazione è tutta introspettiva, lo spettatore è portato a penetrare quei sogni e diventare protagonista di un incontro / scontro col subconscio.
Peikwen Cheng ha insegnato fotografia, nonostante…

Voir l’article original 40 mots de plus

Idée repas #7 : lentilles à la sauce tomate et endives caramélisées.

Véganisez-vous !

2

Si je vous dis lentilles et endives, vous n’avez pas trop peur ? Les endives cuites, souvent, ont une mauvaise image, on s’imagine quelque chose de fade, amer, bref rien de très enthousiasmant en somme ! Sauf que là, vous allez voir, j’ai trouvé un moyen pour les rendre délicieuses, fondantes, goûteuses.

En passant, notez que les endives sont plutôt intéressantes sur le plan nutritionnel : elles contiennent du potassium, du phosphore, du calcium, du magnésium et aussi des vitamines (B1, B2, C et PP).

Pour ce qui est des lentilles, j’ai choisi des lentilles vertes parce qu’elles sont devenues mes préférées mais, si vous débutez, vous pouvez opter pour des lentilles corail (plus douces, moins « farineuses »). Inutile de dire que les lentilles sont riches en fer et en fibres, elles sont donc intéressantes et peu importe que l’on soit omnivore, végétarien.ne ou végétalien.ne. Elles sont une bonne source de protéines végétales, comme…

Voir l’article original 302 mots de plus

171104 sanglier

Pour la suite suivre le lien…

fapeyla

tu es dans le temps
tu es tellement dans le temps
que l’injonction de ce que tu as à faire agit comme les prémices de ton action
si tu ne te mets pas à agir dans l’instant de l’injonction de ce que tu as à faire, c’est que tu n’es pas à toi-même. Tu es loin de toi. Tu te prends pour un autre qui n’arrive pas à agir et qui s’en plaint. Le sens de cette plainte est que tu es loin de toi. D’abord chemine vers toi
puis fais ce que tu as à faire
tu es ce qui vient à toi
ce qui vient à toi t’invite à agir, mouvement dans le mouvement
tu es bleu, tu es solide
tu te complètes des couleurs rose, vert et orange, fluos, pour la lumière. Tu es solide et lumineux pourvu que les couleurs restent distinctes, tu veux dire distinguées…

Voir l’article original 264 mots de plus

Plume d’Éveil

Sur ce blog des archives qui datent de 2008, en autre le partage d’échanges avec Ron. En 2010 nous avons publié certains de ces dialogues en un livre Plume D’Éveil.

Afin de faire revivre ce blog que j’ai un peu délaissé, et puis pour renouer avec la force des dialogues je vais republier ici le fil de ces conversations.

Pour commencer le mot de l’éditeur :

On reconnaît la force des dialogues à leur capacité de nous parler au-delà de leurs intervenants, à leur faculté à faire de nous un tiers discret qui s’enrichit des paroles tissées entre deux ou plusieurs êtres. “Plume d’éveil” est de ceux-là, de ces textes qui font de nous tout autant les auditeurs que les réceptacles d’une philosophie qui se dévoile et s’énonce. Pensant les conditions de la palingénésie de l’humanité, d’une prise de conscience de sa marche et de ses priorités, cette correspondance ancrée dans notre modernité met à notre disposition les outils réflexifs qui permettront notre repositionnement face au vivre.

Résumé : Le dialogue, quand bien même il n’est pas oral, suppose la relation et la confrontation de deux individus, la mise en présence d’au moins deux êtres… Et dans cet espace, physique ou désincarné, sensible ou virtuel, peuvent naître les questions, peuvent poindre les réponses. Dans cet entre-deux jaillit alors la transmission d’un savoir, d’une sagesse. Les Anciens l’avaient déjà compris. Hervé Uribe et Michelle Gourhant nous le rappellent au travers de ce “Plume d’Eveil”, œuvre issue de leurs échanges d’Internautes, de ce ping-pong constant entre eux, d’où émanent l’attente d’un apaisement des passions qui nous dirigent, l’espoir d’un sens de l’existence, l’envie d’une humilité

Publibook

L’acronyme « TERF » n’est pas seulement utilisé pour diffamer et ridiculiser les femmes ainsi désignées, mais de plus en plus pour inciter à la violence contre elles.

Entre les lignes entre les mots

La semaine dernière, à Londres, une femme de 60 ans a été brutalisée par un groupe d’hommes au célèbre Speaker’s Corner de Hyde Park. Elle était là avec d’autres femmes, qui avaient choisi cet endroit historique comme lieu de rencontre avant de se rendre à une conférence intitulée « Qu’est-ce que le genre ». Les hommes qui ont agressé de coups de poing et de coups de pied Maria MacLachlan étaient venus manifester contre ces femmes pour les punir de leur intérêt pour le féminisme et de leur volonté de discuter de la façon dont de nouvelles conversations et lois entourant « l’identité de genre » pouvaient avoir un impact sur le mouvement féministe et les droits des femmes. Les manifestants n’ont cependant pas exprimé sous cet angle leur colère et leur rhétorique provocatrice. Ils ont plutôt choisi de qualifier ces femmes de « TERFs » (féministes radicales exclusionnaires des trans) – un mot qui est récemment…

Voir l’article original 3 063 mots de plus