Passer

Elle est assise sur un tabouret, dans la petite cour, devant la maison. Elle vient de perdre sa voisine, son amie, peut être sa sœur. Je le sais pour être passée en voiture, il y a deux jours. Impossible de doubler, la chaussée est si étroite, un fourgon bloquait le passage. L’un des hommes du village s’est empressé de venir me dire, qu’ici, une dame est morte.

Elle est là, assise, sur le petit tabouret

Le chapeau en paille chouchou 
Orné d’un ruban bleu 
Enfoncé profond jusqu’aux yeux 
Les mains croisées sur ses genoux 
Le corps prostré 
Elle répond à mon salut 
Un léger sourire.
  
C’est la petite fille qui est là 
Assise sur son tabouret 
Et qui pleure silencieuse 
Le départ d’un être aimé 
Qu’on connaissait depuis toujours 
Qui ne sera plus là
Chaque jour. 
  
Plus loin, plus loin encore 
La ligne d’horizon 
Petite fille écoute… 
Mais elle n’entend pas 
Pas encore 
Le jour s’approche 
Dans ce monde agissant.